Les premières représentations de septembre et octobre ont affiché complet : en cinq représentations 200 personnes se sont déplacées pour voir "Le dernier jour d'un condamné" et la petite salle de répétition de Bûle s'est heureusement transformée en salle de spectacle accueillante, intimiste et particulièrement adaptée pour faire entendre les mots de Victor Hugo.

Nous avons fait confiance au public, et nous avons été doublement remerciés par sa présence attentive et ses réactions à l'issue de chaque représentation, le silence d'abord, avant les applaudissements, comme une sorte de recueillement après avoir assisté à cette inexorable marche à l'échafaud et l'enthousiasme ensuite pour saluer la force du  texte et la prestation de l'acteur .

Nous avons donc prévu une représentation supplémentaire le 28 novembre à 17 h , d'autres suivront peut-être pour permettre à ceux qui le souhaitent de voir ou revoir le spectacle et aussi pour nous donner l'occasion de partager encore ce moment fort qu'est une représentation théâtrale au service d'un texte et d'une idée à défendre en une période où les discours de haine trouvent de plus en plus d'échos pour les relayer.