Les contes de la PEUR DE Guy de Maupassant Acte 2

« MOTS DITS MAUX PASSANTS »

spectacle présenté les 6 et 7 juillet à 22 h dans la cour du château de Gannat

Après avoir savouré le plaisir de dire les textes de Maupassant devant un public attentif dans l’ambiance intimiste et chargée d’histoire des salles du musée de Gannat, la troupe gannatoise a eu envie de faire résonner les mots, les phrases entre les murs de la cour, envie de théâtraliser ces histoires, envie de lumière, de maquillages, de musiques, de faire parler les corps après s’être astreint à travailler le verbe, de réfléchir aussi à un spectacle qui soit « un objet vivant à lire, regarder, écouter ensemble, un paysage fait de mots et qui nous fait voyager sur les territoires de l’amour, du désir et de la folie, passer du lire au dire, et du dire au jouer avec comme seul outil une parole écrite mais non prévue pour être proférée. » (Patrice Douchet, Théâtre de la tête noire)

Amour perdu, violence conjugale, séquestration, rumeur, harcèlement, solitude, folie, vengeance, suicide, mort, sont les thèmes abordés dans les nouvelles aussi diverses que : « La ficelle », « Le noyé », « Sur l’eau », « La morte », « Une apparition », « Lui ? » et « La peur ».

Le thème choisi et les textes sont les mêmes que pour la Nuit des Musées : La peur .

« Quelque chose d'effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l'âme, un spasme affreux de la pensée et du cœur, dont le souvenir seul donne des frissons d'angoisse.

Et chez Maupassant, la part du surnaturel est très rapidement évacuée, la peur étant le plus souvent provoquée par une construction de l’esprit qui va amener ses personnages au bord de la folie, son meilleur sujet d’étude étant lui-même.

« Puisque j'ai peur uniquement parce que je ne comprends pas ma peur. »