Mais où sont les oiseaux ?

Le voyage en poésie des P’titbûle.

C’est un poème de Maurice Carème « Les oiseaux perdus » qui a inspiré le travail de l’Atelier Théâtre jeunes « P’titbule » animé par le théâtre Atelier Bûle.

L’atelier théâtre fonctionne depuis six ans et a présenté cinq créations ( interruption d’un an en 2020 année Covidée).

Les spectacles : « Do ré mi fables », « Contes à rebours », « Heureux qui comme Alice », « Un problème sans queue ni tête », « P’tits Princes » nous ont permis d’explorer les univers de Jean de la Fontaine, des contes traditionnels, de Lewis Caroll, de Marcel Aymé et d’Antoine de Saint Exupéry.

Cette année, nous avons démarré avec une équipe très jeune et entièrement renouvelée.

Nous avons décidé d’aller voir du côté des poètes, les images créées par leurs mots étant des supports d’ improvisation extraordinaires. Ce choix culturel permettrait d’initier les enfants aux trésors de la poésie par le biais du jeu dramatique.

Les enfants voyageront à travers les poèmes à la recherche des oiseaux, il y a bien sûr un lien avec la situation actuelle mais en choisissant de ne pas s’appesantir, l’Atelier théâtre doit rester un lieu de création qui permet de stimuler l’imagination, de s’exprimer par le corps et la voix dans le cadre d un projet collectif.

Bien que certains virus aient quelque peu perturbé le déroulement des séances, la priorité a été donnée à la découverte du jeu de l’acteur, aux moments de recherche et au plaisir du jeu plutôt qu’à la multiplication des répétitions pour présenter un travail fini mais figé. « Ce n’est pas le but qui compte mais le chemin parcouru. »

Cette présentation du travail de l’Atelier Théâtre P’titbûle se fera donc sous forme de Scènes ouvertes, à savoir la présentation d’un travail toujours en évolution , le samedi 2 juillet à 11 h à la salle multimédia Le Chardon à Gannat. Entrée libre.