Tout en étant plongés dans l'univers sartrien et l'enfer de Huis-clos , nous continuons d'explorer les méandres de l'enfer de la folie. La prochaine représentation du  "Journal d'un fou" aura lieu le samedi 26 mai à Verneuil en Bourbonnais.

Au fil des représentations du Journal et des répétitions de Huis-clos, nous nous apercevons que les deux textes ne sont pas si éloignés l'un de l'autre. Le fonctionnaire de Saint Petersbourg ne supporte pas le regard que "les autres" portent sur lui et se réfugie dans la folie. Incapable d'agir sur sa vie, il choisit de la rêver.

Nicolaï Gogol avait lui-même un rapport très particulier à son image et aux miroirs et a lui-même sombré dans la folie.

L'enfer de Sartre est dépourvu de miroirs pour que le regard des autres soit le seul possible.

Réflexion à poursuivre...