Les représentations se suivent avec leurs lots de rencontres, de partages, de discussions.

Le tribunal de Gannat fut un cadre magnifique pour la plaidoirie de Hugo.

Les séances au Lycée Albert Londres furent très riches émotionnellement avec le sentiment de l'urgence à transmettre le message de Victor Hugo ( le nôtre , celui d' Amnesty) à une génération qui n'a pas connu le temps où la peine de mort était appliquée en France.

A Châtel de Neuvre, le public est venu en nombre et là encore, le public a été saisi et bouleversé par ce texte formidable.

Nos prochains rendez-vous avec le public se tiendront à St Hilaire La croix, à La grange à Jean à Chouvigny, à Commentry et d'autres sont prévus cet automne.