Après l'enfer de la folie, nous voici plongés dans l'enfer sartrien, et plutôt que la phrase "l'enfer c'est les autres", à laquelle on prête souvent une interprétation pessimiste,  nous nous appuierons sur un autre passage du texte "Il faut que nous nous perdions ensemble ou que nous nous tirions d'affaire ensemble" qui nous semble correspondre davantage à la philosophie de l'auteur existentialiste.

Rendez-vous prévu en Novembre.